Avantquelaube

" Et à nouveau l'envie d'avoir envie d'en vivre… Se livrer, délivrée, enivrée, par la vie, l'euphorie au fil des pages d'un livre…"

Tu es trop toi

Classé dans : Non classé — 1 août, 2016 @ 1:55

Tu es trop toi
Tu me dépasses
Tu investis
Sans mots sans bruit
Le temps
Mon souffle
et l’espace

Tu es trop toi
Tu respires à peine
Et la flamme s’éteint
Là où les autres peinent
Eclatante, lancinante
Tu détruits mon écrin

Tu es trop toi
Ravage à n’en plus fuir
Crise de mon néant
Tu éparpilles de tes mains
Mille élixirs
Un seul geste et puis rien

Tu es trop toi
Et je te fuis
Et je te désire
Et n’approche pas
Si tu sais me lire
Mes yeux se perdent
autant que moi

Bulles d’harmonie…

Classé dans : Non classé — 3 avril, 2013 @ 9:30

Pétillants sont les jours
Où éclatent sans fin
Dans tes yeux cristallins
Au détour d’un détour
Les bulles sur nos chemins

Évaporent les sens
Prennent soin des matins
Les bulles chantent et dansent
Et reprennent en cadence
Leurs entêtants refrains

Envolée l’arrogance
En fumée les contours
Ne reste que ta présence
Comme un brin de romance
et s’enivrer d’amour

Bulles d’impertinence
En libre évolution
N’ont pas la solution
Aux envies de démence
Aux mille tentations

Pas la peine de chercher
Éthérée comme tu l’es
Les éclats de nos rires
Éclaboussent les reflets
De nos rêves à venir…

 

Ou alors ne dis rien…

Classé dans : Non classé — 25 septembre, 2012 @ 8:31

Dis-moi ce que tu penses
De ma nouvelle déco…
Ton avis n’a de sens
Que s’il est fait de mots
Ça a de l’importance
Que tu parles avec moi
Tourner autour du pot
Ça ne te ressemble pas…

Dis-moi si j’élève bien
Ton premier petit-tout,
Si je ne manque rien
De valeurs de chez nous
Ne plisse pas le front
En soupirant tout bas
Comme je déteste ça…
Je te ressemble au fond…

Dis-moi ce que tu penses,
Comment trouves-tu ta vie?
As-tu donné un sens
Autre que l’adolescence
À nos chemins pâlis
Par cette grande pudeur
Qui a terni nos cris
Qui a voilé nos peurs
Nos élans de bonheur
Nos rêves et nos envies
Que tu n’as pas compris

Dis-moi… Non… Ne dis rien…
Dis-moi que tu m’aimes… Et ça suffira…

Saute d’humeur…

Classé dans : Non classé — 7 septembre, 2012 @ 11:21

Parce que tout brille ce matin
A cause de l’herbe mouillée
Parce qu’on s’en fout du train-train
Avec toi à mes côtés
Parce qu’on doit se raconter
en détail tous les potins
Parce qu’on en rigolera
Malgré nos regards cernés
Parce que la vie c’est comme ça…

Parce que le thym ça sent bon
Parce que l’hiver est fort loin.
Parce que demain nous irons
Enterrer un gars très bien.
Parce qu’il faut aimer la vie
A en mourir de dépit.
Parce que je ne veux plus dormir
Parce que j’en fais tout un foin…

Parce que je n’ai pas forcément
l’envie de dire des choses biens
Parce que je trouve que les gens
devraient sourire même pour rien
Parce que je m’ennuie ce soir
Parce que je veux déprimer
Parce que ranger ses tiroirs
C’est une façon d’oublier.

Parce que j’ai envie de vivre,
Parce que j’ai envie de rien.
Que toi et moi c’est peu dire
Parce qu’on a rien en commun.
Parce que je me fous de tout,
Parce que je me demande soudain
Celle que je suis parmi vous
Et ça me fait sourire en coin…

 

Ne cherche pas (04 janvier 2008)

Classé dans : Non classé — 7 septembre, 2012 @ 9:45

Ne cherche pas
Ne donne pas de sens aux mots que je ne dis pas
Ne me demande pas de voir la vie avec des yeux que je n’ai pas
Ne remets pas en question mes « je t’aime ». Ne les efface pas

Ne pleure pas
Retrouve le sourire car je suis avec toi
Encore plus proche que lorsque j’étais près de toi
Mon être immatériel ne fait qu’un avec toi
 
Si le temps passait sans trouver de pourquoi,
Si la vie était dure, s’échappait de mes doigts,
Si j’ai cherché plus loin qu’il n’est permis, qu’il ne se doit,
Pardonne-moi.

Ne m’oublie pas
Ce n’était pas le bonheur de vivre ici-bas,
Mon unique chaleur résidait dans vos cœurs, dans vos bras,
J’y repose désormais, tranquille, à ma place enfin 
et pas si loin que ça.

 

En souvenir de Louis…

 

Tu as joué, tu m’as perdu…

Classé dans : Non classé — 6 septembre, 2012 @ 8:15

On me dit que tu n’es plus
On me parle avec des mots creux
On me dit que tu ne souffres plus
Dois-je pour autant fermer les yeux?
Sur ta nouvelle absence, sur toi que j’ai perdu?

On me dit que tu resteras là
Lové, gravé au fond de mon cœur
Qu’a chaque moment tu guideras mes choix
Mais qu’en savent-ils, ces beaux parleurs?
Reviennent-ils de là-bas?
Peuvent-ils jurer sans peur
Que tu ne te perdras pas?

Il n’y a plus que le doute
Le doute et la douleur
À vivre pourtant, sans pudeur
Pour retrouver sa route
Un faible espoir, beaucoup de rancœur
Faut-il que ce monde soit moqueur
Pour nous enlever coûte que coûte
Les êtres qui rêvent du meilleur…

Je te déteste, si tu m’entends
Toi l’impatient, toi le joueur.
On doit lutter pour ceux qui restent
Mais autant te le dire dès maintenant:
Sache que le jour où tu me prends
Il faudra assumer ton geste
Car la mémoire défie le temps.

Tourner la page

Classé dans : Non classé — 5 septembre, 2012 @ 10:35

J’ai tourné la page
L’encre avait pâli
Je ne suis même pas sûre
Dans ma démesure
D’avoir tout compris
De ces mots très durs…
J’en ai même rougi.
Peut-être avec l’âge
Peut-être même sans lui
Ai-je vidé depuis
Ces énormes bagages
Qui meublaient ma rage
Qui criaient sans bruit…
Nouveau cœur étanche
Ou trempé d’orages
Donnera-t-il jamais
Des écrits plus sages?
Sur cette page blanche
Défier mes mirages
Dire ce qui me plaît…

À tâtons…

Classé dans : Non classé — 5 septembre, 2012 @ 8:28

Il y a des jours oú l’on se dit qu’il faut avancer pour mieux continuer, qu’il faut nettoyer ses vieux tiroirs, qu’il faut régler ses comptes avec le passé… Ce jour est arrivé… Par hasard. Au détour d’un sentier bien imprévu! Comme quoi…
Bref, je reprends la plume après des années de mutisme thérapeutique. En pleine rechute consentante. Impatiente de connaître les résultats de ce nouveau traitement!
Rien de bien novateur. Juste des mots jetés au rythme de mes battements de coeur…

 

Lunettesdesoleils |
Yangsmit |
Un Amour Intemporel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ttyemupt
| Liberezvosidees
| Lezophe